SPECIAL HOBBY model build by Jose


Histoire: Dessine par Reinhold Mewes, le He-59 fus en sont jour le plus grand avion construit par Heinkel, il realisa son premier vol avec un train classique. Le second prototype en janvier 32 avec ses flotteurs. La serie du He-59A a flotteurs demarra. De construction mixte, fuselage en tubes d'acier et ailes en bois, l'ensemble etait entoile. Sauf l'avant qui etait en contreplaque. Les flotteurs revetus d'aluminium, servaient de reservoir de carburant. Robuste et marin, en 1932 commenca la production en serie du He-59B torpilleur et reconnaissance destine a la Luftwaffe, encore clandestine. Au debut de la seconde guerre mondiale, il servi a des diverses taches, qui furent la mise de mines dans l'estuaire de la Tamise, et la vigilance des cotes, les ecoles et le transport nocturne d'agent espions sur le littoral britannique. Durant la bataille d'Angleterre, il patrouilla infatigablement sur les eaux du canal comme avion de sauvetage. Il fut finalement retire vers 1943. Meme s'il n'y a pas des donnees certaines, il semble que les premiers He-59B arriverent a Lisbonne fin 36 embarques sur les navires 'Kamerun' et 'Wigbert' avant d'arriver à la base de Cadiz. Ils operent depuis cette base et celle de Melilla dans un premier temps, les Zapatones, surnom donne par les espagnols (du a ces flotteurs litteralement : grands souliers) ils participerent activement a la conquete de Malaga. Le 24 mai les Zapatones bombarderent a Almeria le cuirasse JaimeI, lui causant divers degats, d'ou son transfert vers Cartagene ou une mysterieuses explosion le mis hors de combat definitivement. En Juillet, les He-59 furent transferes a Pollensa (base des Baleares), d'ou ils operent le reste de La guerre, dans d'efficaces attaques contre des bases republicaines. Les Zapatones subirent de severes degats. Ils furent integres dans le groupe AS/88 de la Legion Condor avec des equipages allemands, bien qu'au long de la guerre des equipiers espagnols furent enroles peu a peu. A la fin de la guerre une demi- douzaine de ceux-ci survecurent, seulement trois resterent en Espagne Franquiste ou ils firent partie du groupe mixte d'hydro de Pollensa denomme 52 ou ils presterent de sauvetage jusqu'en 1946 date de son retrait definitif.


Montage : Bizarrement j'ai debute par les flotteurs, et oui… Ceux-ci presentaient un fameux decalage lors de leurs montages. Donc un bon coup de papier de verre a ete necessaire pour resoudre ce dilemme. Mais du coup bien sur, si non cela aurai ete trop beau, plus rien en surface. Donc j'ai pris mon courage a deux mains et grave tous les details comme les trous de remplissage pour le carburant, et oui ceux-ci servaient de reservoirs de carburant, puis refait les raidisseurs en evergreen, et enfin, place des petits bouts de cuivres mis en forme pour les " poignees " d'attaches. Ensuite, continue par l'interieur. Une bonne dose de courage egalement, car apres avoir prepare tous les modules, le plancher du poste arriere tombait carrement dans le fuselage !!! Du placer des epaisseurs de part et d'autre de celui-ci. Et pour ce qui est du poste de pilotage, je ne vous le raconte pas…Enfin apres maints essais ceux-ci furent en place. Et egalement pour les vitres, celles-ci viennent d'une piece, donc il faut les couper, puis les mettre a dimensions, mais avec de la patiente et du courage, on doit y arriver, vu que j'y suis parvenu. Puis vient le tour des ailes, mama mia ! Encore pire, car pas le moindre repere de point de montage. Pas trop grave car l'on devine ou cela va, heureusement. Fait également les flaps inclines. Pas trop facile car plastique tres epais, mais réussi, la seule chose c'est que les ailes etant vides, j'ai du remplir pour le montage des ailerons, mais cela a ete. Pour les moteurs pas trop de soucis par contre, presque trop facile, " qu'est ce que " cela veut dire ! Mais ça ne dure pas. Car les montants raidisseurs c'est la cata…Plusieurs essais mon ete necessaires pour qu'enfin ca ressemble a ce que cela doit etre. Puis vient le tour de l'aile superieure. Banzai ! C'est le cas de le dire…Les divers montant, il faut également deviner ou ils se positionnent. De nouveau apres beaucoup d'efforts, et diverses casses, celle-ci est en place. Et tout ce travail e manque de voler dans le terme reel, car alors que c'était en cours de montage un' pas nous' est passé par la et a trouve comment casser divers montant ainsi que l'antenne gonio et d'autres pieces que j'ai du refaire. Donc pas mal de temps en stand by car trop c'est trop. Realise l'antenne gonio avec un morceau de fils de cuivre et un morceau de plastique de grosseur plus ou moins equivalente à l'originale, de plus fait entièrement les echelles d'acces a l'avion avec des morceaux de plastique. Enfin cela ressemble a quelque chose. Vient le tour, apres en avoir parle au club..que tout est assemble.. sinon cela aurai ete trop facile; de placer les " ficelles ". Grrrrrrrr…..Donc pas d'autre solution que de les faire en rigide. Heureusement j'ai trouve un fils d'acier de 0.2mm qui a fait plus au moins l'affaire. De nouveau, beaucoup de chipoteries, mais pour terminer et après enormément de travail, vous pouvez voir le résultat. Et enfin, j'essaye de réaliser un diorama pour le placer, mais c'est une autre histoire. Beaucoup de courage si vous devez le faire c'est tout mon souhait.